Can Tho, Delta du Mékong, Vietnam

Can Tho est la plus grande ville du Delta du Mékong. L’attraction principale consiste en quelques marchés flottants situés dans des villages non loin. Nous avons eu l’occasion d’en faire 2. Il a fallu se plier à leurs us et  coutumes, lever à 4h30. Phong Dien est un petit marché de fruits et légumes, ce sont principalement de petits producteurs qui viennent écouler leur stock sur leur barque. Le deuxième, Cai Rang est le plus grand du Delta du Mékong, ça grouille de bateaux de toutes tailles. Cela a été l’endroit pour prendre un super petit déjeuner. Un grand merci à notre guide pour nous avoir organisé ce tour splendide, à l’arrache (à 20h la veille au soir pour un départ à 5h).

Marché de Phong Dien

IMG_3788_res
Lever du jour sur le marché
IMG_2897_res
Echange de fruits

 

Bras secondaire du Mékong, un raccourci entre les 2 marchés
Bras secondaire du Mékong, un raccourci entre les 2 marchés

Marché de Cai Rang

IMG_3168_res
Négociation d’un lot de bananes
IMG_3196_res
Petit déjeuner sur la barque
IMG_3227_res
Un ananas pour finir
IMG_3142_res
Tous les vendeurs ont une perche indiquant ce qu’ils vendent
IMG_2649_crop_res
Maisons flottantes

Usine de transformation du riz

IMG_3260_res
Séchage des galettes de riz

Marché terrestre de Cantho

IMG_2720_res
Oeufs
IMG_2718_res
Crevettes séchées, nez délicats, s’abstenir
IMG_2664_res
Une trentaine de riz différents

Pause dans notre « Home Stay »

IMG_2746_res
Noix de coco
IMG_2764_res
Repas du soir

An Binh, Delta du Mékong, Vietnam

Quittant Ho Chi Minh et sa vie de fous, nous nous sentons enfin en vacances. Nous avons finalement décidé de voyager par nous-mêmes, c’est peut-être un peu moins optimisé qu’avec un guide, mais on suit notre rythme, et on est beaucoup plus près des gens, autochtones ou voyageurs. Cela nous a notamment permis de rencontrer une famille Coréenne qui nous a emmenés dans leur mini-bus pour aller à Can Tho. Evidemment, l’eau est omniprésente dans le delta, mais cela dépasse de loin ce que nous attendions, le Mékong sert ici de moyen de transport, mais les gens y vivent, y dorment, s’y lavent ou y font leurs courses sur l’un des nombreux marchés flottants. C’est d’ailleurs une expérience unique que de voir les échanges de fruits ou légumes sur l’eau à l’aube.

L’autre point fort du séjour est de dormir chez les habitants, dans un des nombreux « home Stay » au bord de l’eau. Ici le Home Stay de Nam Thanh, ils se sont pliés en quatre pour le réveillon de Noël.

IMG_2077_crop_res
Malgré l’heure tardive, on nous offre pastèque, pommes d’amour et litchis poilus.
IMG_2610_crop_res
Spécialité du delta, le poisson, évidemment.
IMG_2616_res
On nous apprend à faire nos rouleaux de printemps.
IMG_2595_res
Les chambres, rustiques mais super jolies
IMG_2195_res
La vie est difficile dans le Delta, des moments de détente s’imposent

IMG_2286_res

IMG_2317_res

Préparation du repas...
Préparation du repas
Durian, le roi des fruits, à l’odeur douteuse (en tous cas pour nous) et noix de coco
Durian, le roi des fruits, à l’odeur douteuse (en tous cas pour nous) et noix de coco

IMG_2434_res

IMG_2471_res
Fabrication des galettes de riz, utilisés pour les nems, ou les nouilles
Riz soufflé, sautant comme des pop corn dans de la terre du Mékong brûlée
Riz soufflé, sautant comme des pop corn dans de la terre du Mékong brûlée

Se déplacer sur lîle

IMG_2090_crop_res

IMG_2160_res

IMG_2584_crop_res

IMG_3747_crop_res

Saigon, Vietnam

La première chose qui nous tombe dessus en arrivant à Saigon, c’est une chaleur de plomb, tropicale, difficile à gérer au début, surtout lorsque l’on vient d’Europe en décembre.

Bon, disons le tout de go, nous n’avons pas été enchantés par l’endroit. Y être avec des enfants est stressant, le bruit des motos est assourdissant, les vendeurs de rue oppressants, et traverser une rue tient du suicide.

IMG_1892_res

La pollution électro-magnétique, je n’y crois pas.

IMG_2063_res

Vendeuse de rue, plutôt sympa, pour le coup.

Sur une note plus positive, la vie est simple ici, un chauffeur de moto vous emmène l’autre côté de la ville en un rien de temps, les gens se plient en 4 pour vous trouver des solutions. La vie semble être un capharnaüm, mais tout coule et fonctionne. La vie nocturne est aussi un point fort à Hô Chi Minh City (ie. Saigon).

IMG_1902_resL

IMG_1905_res

Fruits sur le marché de Ben Thanh.

IMG_1922_res

IMG_2061_crop_res

IMG_3709_res

Des motos, des motos, toujours des motos.

Sur un périple d’une demi-journée, les tunnels de Cu Chi sont un des grands vestiges de la guerre du Vietnam. L’histoire est forcément biaisée, racontée par les gagnants vietnamiens. Il n’empêche, les Viet Congs ont été impressionnants d’ingéniosité. Quelques notes, ils ne combattaient que la nuit, afin de ne pas être vus, inversaient leurs sandales à l’aller et au retour, pour ne pas que l’on sache où ils allaient, avaient des échappatoires du souterrain jusque dans la rivière. Ils étaient considérés comme des fantômes par les américains. Ceux-ci n’ont jamais pu démanteler le réseau de tunnels, ils ont finis par larguer ici plus de bombes que n’importe où ailleurs dans toute l’histoire. L’endroit est connu depuis comme le triangle de fer.

IMG_1978_crop_res

Un char américain qui a mal fini.

IMG_2008_res

IMG_1964_res

Petit Guérillero dans les tunnels de Cu Chi.

 

Bosnie-Herzégovine

Difficile d’être blasé des plages de sable blanc de Croatie, de soleil et d’oliviers, mais c’est vrai que nous avions soif d’autres choses, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la Bosnie-Herzégovine est en tout point différente. La culture est ici orientale, la vie beaucoup moins chère, même si elle ne l’est pas vraiment en Croatie non plus, et les stigmates de la guerre sont toujours bien présents.

IMG_1110_res

IMG_1111_res

Le petit village de Počitelj semble s’être arrêté dans le temps.

IMG_1134_res

IMG_1130_res

Mostar, très belle halte sur la route de Sarejevo. Non, Alan, tu ne sauteras pas du pont.

IMG_1205_res

IMG_1208_res

Difficile de comprendre pourquoi Trip Advisor place Sarajevo dans le top 10 des villes à voir, lorsque l’on approche les faubourgs. Cela saute aux yeux, par contre, lorsque l’on arrive dans le centre. C’est ici une fourmilière de personnes qui se promènent, s’arrêtent aux terrasses, et vivent, comme si les stigmates jamais lointains lui donnaient un goût encore plus savoureux.

IMG_2210_res

IMG_1255_res

IMG_1141_res

Dalmatie, Croatie

La côte dalmatienne est peuplée de petites perles, telle Zadar, petite ville avec des rues et places sympathique, Split, un peu trop peuplée à notre goût,Trogir une île reliée au continent nous fait penser à la Rochelle, et la plus connue de toutes, Dubrovnik. Il suffit de quitter la route côtière pour s’enfoncer dans une presqu’île ou de prendre un bateau vers une des milles îles non lointaines pour se retrouver dans des endroits paradisiaques. C’est ainsi que nous nous perdons pendant 5 jours à Brijesta, dans la presqu’île de Peljesac, petit village ostréiculteur. C’est là que nous rencontrons Mathieu, Céline et leurs deux loulous, de belles soirées qui restent gravées dans nos mémoires. Nous les retrouvons par hasard sur l’Ile de Pag quelques jours plus tard, un autre petit paradis qui nous retient.

IMG_0767_res

Trogir

IMG_0813_res

IMG_0769_res

Trogir, un petit joyau qui nous fait penser à la Rochelle

IMG_2193_res

IMG_0865_res

IMG_0867_crop_res

IMG_0915_res

Havre de paix dans la presqu’île de Peljesac

 

IMG_1041_res

IMG_1036_res

Dubrovnik, perle de l’Adriatique.

IMG_0991_res

Korčula, cité de Marko Polo

IMG_1444_crop

IMG_1395_res

IMG_1325_res

IMG_1412_res

Ile de Pag, derniers moments farniente avant le retour